Ehé, la commune chic de cocody est devenue une plage, mais une plage dangereuse. Les riverains qui veulent aller à la plage n’ont plus besoin de se déplacer jusqu’à Port-Bouet ou Bassam.

Partant du rond-point de la Riviera 2 à la Riviera 3, la rue ministre,  le carrefour km 9, tout est méconnaissable. Les routes sont devenues lagunes. Les voitures sont devenues poissons dans l’eau. Les riverains ont aménagé sur les dalles pour céder les chambres et salons à l’eau.

Le pays enregistre malheureusement plus de 30 morts et de nombreux dégâts matériels dans ces inondations depuis le début de la saison des pluies.

La Sodexam,  service météorologique d’Abidjan  a relevé 600 mm de pluviométrie, alors que 100 mm  représente déjà un seuil d’alerte rouge.

Selon la ministre de l’assainissement et de la salubrité, Anne Ouloto, des espaces non constructibles et interdits ont été lotis et des habitations y ont été construites sans respecter les normes techniques. L’eau a donc du mal à rejoindre son lit naturel d’où ces inondations. 

Haï ! Mais qui a vendu ces espaces non constructibles? Qui a loti ces espaces ? Où étaient les contrôleurs de l’urbanisme ?

En espérant que tout sera mis en œuvre rapidement pour soulager les populations en difficulté, nous disons un sincère «  yakoh » à tous nos concitoyens frappés par ces inondations.

Fatson Steven